Parc Kruger

Posted By Chrys on Sep 3, 2018 | 0 comments


Qui dit Afrique du Sud dit Safari et qui dit Safari dit Kruger park… Un incontournable à ne pas contourner… ok ! Celle-là, elle est faite !

Début mai, après notre escapade à Cape Town et Johannesburg (articles à venir), nous avions décidé d’aller à la rencontre des Big Five. Après zieutage de différents parcs ou réserves (il y en a pléthore en AdS), on a décidé de découvrir le Parc national Kruger. C’est un peu LA star du coin, il faut s’y prendre très tôt pour espérer y dormir. Même en s’y prenant 4 mois à l’avance, il ne restait qu’une « hut » au Lower Sabie, l’un des camps où je souhaitais faire une étape (l’offre va de la simple piole avec sanitaires communs aux lodges les plus luxueux). Mais  c’est pas bien grave , on n’y allait pas pour ça et on s’est rattrapé la veille en dormant au coeur du Marloth Park qui borde le sud du Kruger, c’était simplement fabuleux…

Vous l’voyez le truc à 4 pattes sur le bord de la route ? C’est un Impala, espèce d’antilope…va ! (festival de blagues foireuses open !!!)

Tout au long de la route qui te mène à ta loc, t’es déjà dans l’ambiance « safari » ; Un buffle nous accueille dès notre entrée !!! Des impalas (une espèce d’antilopes si vous avez suivi !) qui gambadent peinards, des babouins qui traversent la route tout aussi cool-cool mais aussi girafes, zèbres, phacochères, des Kudus (j’vous laisse chercher tiens !) qui viennent te saluer jusqu’à la porte de ta maison… qu’on a dégoté sur Airbnb, on a été RA-VI !!! T’es au coeur de la nature, tu peux donc croiser n’importe quel animal (mis à part l’éléphant) donc une terrasse en hauteur pour éviter de te faire bouffer agresser par les animaux sauvages (oui quand même, c’est mieux !). Et de là, tu observes the Crocodile River où les crocos s’abreuvent et roupillent (coïncidence ? je ne crois pas…)

Marin a voulu absolument qu’on utilise le Braï (barbecue Sud-af, c’est juste une institution là-bas). Au départ, moyennement motivée par « l’ampleur » de la tâche… Oui moi je l’avoue, j’étais davantage partante pour un resto dans le parc, pas de cuisine, pas de vaisselle, pas de réflexion extrême sur la composition du repas… la facilité quoi ! Et alors, mais qu’est-ce qu’il a bien fait d’insister le fiston, c’était carrément extra !!! Mes deux zhoms se sont pleinement investis dans cette mission… zou ! direction l’unique épicerie du parc : viande succulente (elle est souvent très bonne en AdS) accompagnée de belles tomates finement saupoudrées d’aromates, le tout grillé au braï, un pur régal ! Et savourer tout ça installés sur une terrasse sur pilotis trop chou en se délectant d’un délicieux breuvage (on y trouve également de très bons vins « article dédié à venir… J’ai du pain sur la planche^^ ») à écouter les bruits environnants en essayant de deviner leurs origines… Ce fut, de loin, notre meilleure soirée, simplement magique !!!

 

    

On a laissé la trace de notre passage à l’épicerie… Les Jaff, en bas à gauche, c’est nous ! Sympa l’idée hein !

Allez oust, réveil matinal pour en profiter un maximum !!! On pénètre dans le parc via Crocodile Bridge, on fait un arrêt achat de jumelles optimum, ce qui fait qu’avec le prêt de deux autres paires, nous étions parfaitement équipés, plus que nécessaire dans la quête de nos bêbêtes.

On commence avec les éléphants d’Afrique qui sont vraiment magnifiques, majestueux avec une couleur qui leur est propre.
Nous en avons vus d’innombrables, à se balader en famille, en troupeaux près des points d’eau, à traverser les pistes sous l’oeil attentif du pachyderme patriache (ne pas trop s’approcher d’ailleurs !), à errer seul dans la savane (dans ce cas, on est certain que c’est un mâle… comme les nôtres quand ils ont besoin de s’isoler dans leur grotte^^). Mais même s’ils sont nombreux au sein du Kruger  (13 750 recensés), de les croiser fut à chaque fois un réel bonheur !

On était seuls sur une piste et le chef de tribu nous surveillait le temps que les autres grignotent les feuilles et mettent un certain temps à évacuer le passage. On a poireauté un petit moment mais on n’a pas cherché à les presser…. étrangement !

Là, ce devait être un troupeaux de 30 éléphants au moins. Nous sommes restés un bon moment avec eux, à les regarder se couvrir de sable et s’amuser avec leurs petiots au bord de l’eau, c’était fabuleux !

Lors de notre sunset Drive (j’en parle après), a poor lonesome elephant dans la savane….

Moment intense avec une femelle guépard et ses deux petits. On était seuls sur une piste à l’écart. Ils ont traversé derrière notre voiture, sans se presser, c’était simplement magique ! Je n’ai que cette photo car j’ai préféré filmer… comme un manche ! Complètement absorbée par ce que je voyais, je ne me suis pas aperçue que je filmais… ma jambe ! Ne me demandez pas comment je m’y suis prise… je suis déception extrême !

Buffle faisant bronzette sous l’oeil attendri (mais si !) des hippo sous l’eau…

Les girafes d’Afrique sont également incroyablement belles avec leurs couleurs de pelage variées. Quelle élégance pour cet animal terrestre le plus grand !

Depuis toujours, j’ai une passion pour les singes mais je sais qu’ils peuvent être parfois un brin agressifs et voleurs,  je suis donc devenue plus méfiante.  Mais, comme vous l’entendez, je suis accompagnée d’experts alors tout va bien !
En arrière plan, un monkey’s baby qui se balade avec ses vieux, c’est adorable on est d’accords !
Et encore plein de babouins qui ne peuvent s’empêcher de faire les malins ! Je pourrai rester des heures à les observer…

Il y a les « Big Five » à « traquer » mais également les « Ugly Five » à savoir les 5 moches et le phacochère en fait parti… le pauvre… C’est mignon pourtant… non ?… Ok c’est vrai qu’en y regardant de plus près, il n’a pas un physique facile…. 
Une bande d’Impalas cherchant un peu l’ombre. On en trouve 152 000 au Kruger (si ! je les ai comptés !)

Le célèbre Calao Leucomèle… Quoi ? Vous ne connaissez pas ce volatile ? bon, ok, je fais un peu ma crâneuse car avant ce safari, j’ignorais le nom de pleins de bestioles. Même là, pratiquement 4 mois après, je replonge dans le bouquin qu’on avait acheté à l’entrée du parc et qui répertorie tous les espèces susceptibles d’être vues. C’est d’autant plus chouette car il permet aux bambinos d’être participatifs en cochant les animaux repérés ! Et puis, il y a également toutes les cartes et camps du parc, c’est pratique et ça laisse un joli souvenir… Double effet Kiss Cool !

Arrêt dans un observatoire protégé  (c’est mieux !)

Lors de notre étape au camp Lower Sabie traversée par la rivière du même nom où l’on peut y observer de nombreux animaux tout en prenant son repas… magique !

Nous avons rencontré une multitude d’animaux, des plus « classiques »…

aux plus colorés !

Une belle termitière installée sur son tronc !

Durant ces deux jours, nous avons parcouru le Kruger avec notre véhicule de location mais il y a également moyen de réserver des sorties en groupe dirigées par un ranger du parc (équipé d’une énooooorme carabine… gloups !) dans des camions ouverts (d’où la carabine !) mais qui permettent d’être en hauteur afin de mieux observer la faune.  L’idéal est d’y aller soit très tôt le matin soit le soir pour avoir la chance d’observer les animaux nocturnes. Pour info, les camps où l’on fait étape sont ouverts aux « safaristes » entre 5h30 et 18h30 suivant la période de l’année.  En mai, c’était 17h30 pour nous, il faut scrupuleusement respecter ces horaires sinon tu dors en dehors du camps électrifié et surveillé… A toi de voir si tu es joueur… !

On avait donc réservé un Sunset Drive (sortie nocturne de 3 heures). C’était vraiment sympa à vivre. Au fil de la balade, tu vois le soleil décliner joliment sur la savane (les couchers de soleil sont particulièrement magnifiques en Afrique du Sud) et tu commences à chercher ZE incredible animal dans les faisceaux des projecteurs une fois la nuit installée…  Clairement, notre driver s’était fait une fixette sur les lions mais z’étaient partis se coucher ce soir là… Tant pis ! Je vous fais le jeu de mots tout pourri  du Lit-On dort (j’ai honte… mais j’avais prévenu) mais c’était extra quand même ! On a vu des hyènes tachetées, des éléphants (encore mais de nuit, c’est pas pareil…), des chacals et tout un tas de petits et grands bestiaux, des zozios aussi pis à un moment, plus grand chose, la nuit on voit moins bien, faut bien l’admettre !!!

 

 

Le Kruger s’étend sur 2 millions d’hectares, 350 km du Nord au Sud et 60 km de l’Ouest à l’Est. Frontalier du Zimbabwe et du Mozambique, situé au Nord-Est de l’Afrique du Sud. Il est composé de « routes » principales comme ci-dessous et de pistes à l’écart que je conseille d’emprunter pour une expérience encore plus sauvage !!!

Paul Kruger entouré de Piet Grobler et James Stevenson-Hamilton, respectivement président fondateur, conseiller du président et gardien du Kruger Park.

Safari signifie « long voyage » en swahili… et c’est ce qu’on a vécu durant ces 2 jours et demi incroyables. Nous avons été transporté dans un univers exceptionnel, hors du temps, hors des sentiers battus, à observer, écouter, fouiner, scruter, patienter (râler un peu aussi… impatients nous ?), se concentrer, s’extasier, se régaler dans la savane africaine…

En préparant cet article, j’ai été un peu déçu de mes photos qui ne reflètent pas de manière optimale l’atmosphère qui règne au Kruger, ce qui est souvent le cas lors des voyages mais là, vraiment, il faut le vivre « en live » pour ressentir au mieux cette expérience. J’ai peu de « belles » photos de tous les animaux croisés soit parce que les sujets étaient trop loins ou mal positionnés (pas facile de leur dire de se mettre sous leur meilleur profil^^) ou en mouvement ou parce que je suis également une grosse brêle en photos… Mais la principale raison sur ce safari fut que je voulais profiter un maximum de ce que je vivais et je ne pensais pas forcément à mitrailler.

Et pour en revenir à nos fauves moutons, avons-nous rencontré les Big Five me demanderez-vous ? Mais si, je sens votre impatience… Je précise que les 5 « Gros » correspondent aux 5 animaux les plus difficiles à chasser (au début du 19ème siècle lors des chasses aux « trophées ») et sont le gage d’un safari réussi lorsqu’on a la chance de tous les croiser : l’éléphant, le buffle, le lion, le guépard check ! Quintuplé manquant pour nous à cause du rhino !  Faudra donc se contenter de ça…. Oui mon fils est digne des plus grands « actors studio » !!!

Alors ? Ca vous donne envie d’aller à la chasse « visuelle » des Big Five ?

 

 

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*